SPOLIATIONS DES PIANOS | LOOTED PIANOS

spoliation des instruments de musique, looted instruments, piano, romain thiery

La spoliation des instruments

Le Sonderstab Musik (Commando Musique) a été crée en Août 1940 en France, dans le cadre de l’ERR (Einsatzstab Reichleiter Rosenberg), avec pour mission de s’emparer des instruments de musique, ainsi que des principaux manuscrits et ouvrages musicaux du répertoire allemand. Peu d’instruments se trouvaient dans des collections publiques ou institutions : Ils appartenaient le plus souvent aux populations ciblées par les lois antisémites.
Ces instruments aujourd’hui disparus ont connu des destins variés : certains furent confiés à des personnes de confiance par leur propriétaire qui n’est jamais revenu les récupérer. D’autres ont été vendus, parfois à vil prix.
D’autres encore ont été confisqués et envoyés en Allemagne où leurs traces ont été perdues, ou dorment encore dans des coffres en déshérence…

Parmi les instruments volés pendant la guerre, certains ont été restitués à la Libération, d’autres jamais. Leur emplacement demeure encore un mystère. En tout, environ 40 000 appartements ont été spoliés, et 8000 pianos embarqués. En 2019, 4000 d’entre eux restent encore à retrouver.

Ayant la volonté de faire un travail de recherche et de mémoire de notre histoire et de notre culture, je participe à la recherche des pianos spoliés pendant la Seconde Guerre mondiale. Je récupère les numéros de séries des pianos et les transmets à l’association MUSIQUE & SPOLIATIONS qui, grâce aux archives, peut voir si l’instrument a été spolié ou non, et retrouver les propriétaires. 

L’association Musique et Spoliations a besoin de vous afin de continuer ce travail de recherche et développer ses projets. Si vous êtes intéressé n’hésitez pas a prendre contact avec Pascale Bernheim ICI

looted instruments

Within the framework of the famous ERR Einsatzstab Reichleiter Rosenberg, a dedicated team called the Sonderstab Musik (Music Commando) was sent to France as early as August 1940 to scoop up musical instruments, as well as important manuscript scores and other documents relating to the German repertoire. Few of these instruments were held in public or institutional collections. Most belonged to people who fell under anti-Semitic legislation.
Most of the instruments concerned have vanished. Their histories however are various. Some were lent to reliable guardians, by original owners who never returned to retrieve them. Others were sold, sometimes under duress or for token amounts. Other instruments and documents were of course confiscated and sent to Germany, where their trace is lost. Some perhaps remain gathering dust in long-forgotten vaults and safe-boxes.

Among the instruments stolen during the war, some were returned at the Liberation, others never. Their location remains a mystery to this day. In all, about 40,000 apartments were looted, and 8,000 pianos were shipped. In 2019, 4,000 of them still remain to be found.

As I am committed to researching and remembering our history and culture, I am participating in the search for pianos spoliated during the Second World War. I retrieve the serial numbers of the pianos and pass them on to the MUSIQUE & SPOLIATIONS association, which, thanks to the archives, can see whether the instrument was spoliated or not, and find the owners. 

The association Musique et Spoliations  needs you to continue this research work and develop its projects. If you are interested, please contact Pascale Bernheim HERE (English speaking).

© 2019 Romain Thiery, tous droits réservés/reproduction interdite

error: Content is protected.