Into the lands of God

Chapelles, églises, basiliques, Il y a quelque chose de mystérieux qui règne dans tous ces lieux. Je ne suis pas croyant, mais j’aime les églises abandonnées. Je ne peux expliquer pourquoi même si je pense qu’il y a mille raisons. Les architectures sont l’objet d’un travail d’artiste incomparable, la diversité des couleurs me tempère. Même lorsque ces bâtiments sont abandonnés, il y a encore une incroyable sérénité qui les entoure. Je me sens totalement à mon aise lorsque je photographie l’intérieur d’une chapelle ou d’une église abandonnée.

Lors de la prise de vue dans des villas, châteaux ou encore hôpitaux, il y a toujours cette tension à l’intérieur qui ne disparait pas jusqu’à que je sois de nouveau dehors. Comme un sentiment d’insécurité, d’inconnu, de mystère étrange. Ce n’est pas le cas dans les édifices religieux. Le silence, les vitraux colorés, la lumière abondante me permettent de me sentir bien. Comme si les prières intimes de tant de personnes de foi avaient participé à faire de ces endroits de véritables havres de paix. Une douceur m’enveloppe, le froid des marbres me rassure, les éclats lumineux me guident et j’honore ce calme depuis l’oeil de mon appareil.

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.
error: Content is protected.